Les Québécois prêts à dépasser leur budget pour l'achat d'une maison

Près de 64 % des Québécois n’hésiteraient pas à dépasser leur budget pour dénicher et faire l'achat d'une maison de leur rêve, et ce, quitte à se retrouver dans l'embarras financier, indique un nouveau sondage TD.

Dévoilée jeudi, cette enquête sur l'achat d'une propriété laisse penser qu’il y a peut-être un excès de confiance financière chez les acheteurs québécois qui disent être capables de payer jusqu'à 50 000 $ plus cher que prévu.

Ainsi, plus de la moitié d’entre-deux (53 %) croient qu'ils sont certains de ce qu'ils peuvent payer. «Pourtant, 98 % des propriétaires admettent qu'ils auraient aimé penser à tenir compte de leurs autres obligations financières quand ils ont calculé le montant du prêt hypothécaire», précise la TD. C’est le cas notamment des taxes foncières (64 %) et des coûts d'entretien de la propriété (57 %).

 

«Les émotions jouent un trop grand rôle dans le processus d'achat d'une propriété et poussent les acheteurs à payer plus que ce qu'ils peuvent se permettre», a souligné Jean-François Laurin, directeur régional à TD Canada Trust.

Ce dernier précise que «posséder une propriété est bien plus coûteux que ce à quoi s'attendent les acheteurs».

La Banque TD suggère à ceux qui pensent se lancer dans un achat aussi important d’utiliser un calculateur d’admissibilité hypothécaire. «Il aide les acheteurs potentiels à évaluer leur situation financière avec plus de précision et à prendre de meilleures décisions à long terme», a mentionné Jean-François Laurin.

Trois conseils aux acheteurs pour faire le bon choix:

- Avant d'acheter, se donner une marge de manœuvre d'au moins trois à six mois, qui aidera à contrer les répercussions d'une hausse de taux d’intérêt imprévisible

- Être lucide à propos de son style de vie en considérant en redéfinissant avec honnêteté les priorités

- Se mettre dans la peau d’un propriétaire en incluant dans son budget toutes les dépenses associées

Source: 

http://www.tvanouvelles.ca/2017/09/28/les-quebecois-prets-a-depasser-leur-budget-pour-lachat-dune-maison

 

 

Par CLAIRE HERARD