Pour certains investisseurs, le temps des bonnes affaires est révolu à Montréal. D’autres croient encore à la perle rare, tout en insistant sur le fait qu’il faut être patient. Et les courtiers immobiliers, eux, appellent à la prudence. L’achat d’un immeuble de cinq logements ou moins peut-il encore être un bon coup ? Le tour de la question.

Par MAUDE GELINAS