Après une année de folie dans certaines villes canadiennes, les disparités régionales « extrêmes » devraient se résorber en 2017 en matière de prix des maisons. Le marché montréalais affichera une croissance modérée, celui de Toronto ralentira à peine, tandis que celui de Vancouver reviendra sur terre, prévoit la firme Royal LePage dans un rapport qui sera publié ce matin. Tour d'horizon.

Par MAUDE GELINAS