Le prix d’une propriété dans la région du Grand Montréal a augmenté de 19,7 % lors du dernier trimestre de l’année 2021 par rapport à la même période en 2020, selon une étude de Royal LePage. 

• À lire aussi: Premiers acheteurs, 2022 sera peut-être votre année

• À lire aussi: Se fier à l’évaluation municipale pour acheter une propriété, ce n’est pas une bonne idée!

Selon l’étude, dévoilée vendredi, le prix médian d’une maison unifamiliale détachée et d’une copropriété a augmenté de 20 % et de 18,2 % pour atteindre 595 500 $ et 428 900 $, respectivement.

Toutefois, cette forte montée des prix devrait ralentir en 2022, selon Royal LePage qui prévoit que le prix médian du marché immobilier montréalais pourrait augmenter seulement de 8 %, contre 19,7 % en 2021. La majorité des transactions se feraient dans le premier trimestre de l’année, selon Dominic St-Pierre, vice-président et directeur général de Royal LePage au Québec.

«Historiquement, lorsqu’une hausse des taux d’intérêt se pointe à l’horizon, les acheteurs de propriétés tentent de «battre» le marché et de précipiter leur achat. Si la Banque du Canada maintient son intention de hausser son taux directeur, il est à prévoir que les consommateurs, et principalement, les premiers acheteurs, essaieront de mener à bien leur transaction rapidement en début d’année», a-t-il expliqué.

Au cours de la même période, le prix médian d’une maison unifamiliale détachée devrait augmenter de 9 % pour atteindre 648 600 $, tandis que celui d’une copropriété devrait augmenter de 6,5 % pour atteindre 447 300 $.

L’augmentation des maisons unifamiliales dans la métropole se situe autour de la moyenne canadienne (21,1 %), mais celle des copropriétés et au-dessus de trois points de pourcentage de celle-ci. Les marchés de Saint John au Nouveau-Brunswick (augmentation du prix médian de l’agrégat immobilier de 36,3 %) et Kingston (augmentation du prix médian de l’agrégat immobilier de 38,1 %) semblent avoir connu les hausses les plus fortes.

SOURCE: https://www.24heures.ca/2022/01/14/le-prix-des-proprietes-bondit-de-20-a-montreal

 

Par CLAIRE HERARD