Par CLAIRE HERARD
VENDRE MAISON

Un marché de la revente costaud-vendre sa maison 

L’activité immobilière est demeurée soutenue, au cours de l’été, partout au Québec, avec une hausse du nombre de transactions et du prix médian des propriétés sur le marché de la revente, révèlent les plus récents chiffres de la Fédération des chambres immobilières du Québec. 

Ainsi, pour un 13e trimestre consécutif, pour la période couvrant le troisième trimestre (juillet à septembre 2017), le marché est demeuré costaud dans l’ensemble de la province.

Le nombre de transactions a connu une hausse de 7 %, les prix se sont appréciés de 5 %, tandis que le nombre d’inscriptions de propriétés à vendre a chuté de 8 %.

Ces données sont contenues dans le Baromètre provincial du marché résidentiel que vient de publier la Fédération des chambres immobilières du Québec (FICQ).

«Il n’y a pas de doute que la vigueur de l’économie québécoise, la création d’emplois, le faible taux de chômage, légèrement au-dessus de la barre des 6 %, ainsi que l’arrivée de nouveaux acheteurs immigrants contribuent à cette belle performance», a commenté Paul Cardinal, directeur du service Analyse du marché à la Fédération.

 

«C’est la première fois, depuis que nous publions notre Baromètre provincial, qu’on observe une aussi longue séquence, soit 13 trimestres d’affilée, de hausses consécutives. C’est significatif.»

Montréal domine

Le directeur de la Fédération observe en outre que le marché de la grande région de Montréal demeure dominant, avec près de la moitié des ventes de propriétés (unifamiliales, condos, plex) et le prix médian le plus élevé, à 320 000 $.

À titre d’exemple, le prix médian d’une propriété, au Québec, se situe désormais à 239 000 $, en hausse de 5 % par rapport à l’été 2016.

Dans certaines villes, les prix sont encore plus bas. À Trois-Rivières, par exemple, on peut acheter une propriété pour aussi peu que 148 000 $. À Saguenay, le prix de vente moyen atteint 170 000 $.

N’empêche, «plusieurs centres urbains en périphérie de Montréal ont bien fait au cours du troisième trimestre, note Paul Cardinal. On peut penser à Saint-Sauveur, Joliette et Saint-Jean-sur-Richelieu».

Fait à souligner, le marché de la copropriété a repris du tonus au cours de l’été, avec des augmentations notables des transactions et du prix médian.

Un marché de vendeurs

Quoi qu’il en soit, les conditions du marché continuent d’être à l’avantage des vendeurs, étant donné que le nombre d’inscriptions sur le système Centris des courtiers immobiliers a chuté de 8 %, entre juillet et septembre. Le stock de propriétés disponibles diminue depuis quelques trimestres. En même temps, le nombre de maisons vendues continue de grimper. Le nombre de transactions a augmenté de 7 %.

Les délais de vente sont également en baisse de 8 % par rapport à la moyenne observée l’an dernier, au cours de la même période. Il faut désormais compter, en moyenne, 113 jours pour espérer vendre sa propriété.

Par ailleurs, l’analyste Paul Cardinal s’attend à ce que, dans son ensemble, 2017 soit encore «une bonne année», avec une hausse de prix « de 5 à 6 % ».

Il ne craint pas un ralentissement, en dépit de la montée des taux d’intérêt, «qui demeure faible et qui n’a encore eu aucun impact sur les intentions des acheteurs», précise-t-il.

Il observe par ailleurs attentivement les effets potentiels de la présence des acheteurs chinois qui ont découvert Montréal. Pour l’instant, «ce n’est pas ce qu’on peut appeler une ruée!», conclut-il.

«Le marché immobilier de l’ensemble du Québec

Prix médian

Maison unifamiliale : 239 900 $

Condo : 234 000 $

Plex : 380 000 $

Ventes

17 941 (+7 %)

Nouvelles inscriptions : 33 826 (-4 %)

Inscriptions en vigueur : 68 651 (-8 %)

Source : FCIQ – automne 2017»

SOURCE:YVON LAPRADE Collaboration spéciale La Presse

http://www.lapresse.ca/maison/immobilier/201710/13/01-5139932-un-marche-de-la-revente-costaud.php

Autres articles pouvant vous intéresser
Combien vaut ma maison ?
VENDRE MAISON
Combien vaut ma maison ?
2 mai 2024

Dans un marché immobilier plus lent et en faveur des vendeurs, comme c’est le cas présentement, vous vous demandez peut-être combien vaut votre maison. Vous savez peut-être déjà que l’évaluation municipale n’est pas vraiment prise en compte lorsque vient le temps de fixer le prix. Alors, comment savoir combien votre propriété vaut sur le marché?

Décès d’un conjoint ou d’un copropriétaire : comment protéger votre...
VENDRE MAISON
Décès d’un conjoint ou d’un copropriétaire : comment protéger votre...
16 avril 2024

Qu’arriverait-il si la personne avec qui vous avez acheté une maison ou un immeuble décédait? Avez-vous tout mis en place pour ne pas vous retrouver le bec à l’eau? Imaginez apprendre après le décès de votre conjoint que la moitié de votre maison appartient légalement… à son ex-conjointe? Ou encore que votre ami (et copropriétaire)

Le retour de la surchauffe
VENDRE MAISON
Le retour de la surchauffe
12 avril 2024

Les gens qui veulent acheter une maison vivent avec une pression certaine : de crainte que les prix montent trop vite, ils sont nombreux à se lancer à la recherche de leur propriété idéale dès maintenant. Ce qui fait monter… les prix ! Le marché immobilier est poussé par l’économie, mais aussi, beaucoup, par la