Par CLAIRE HERARD
VENDRE MAISON

Rapport des tendances immobilières RE/MAX Québec.

De façon générale, 2017 s’est terminée avec des conditions du marché à l’avantage des vendeurs pour les propriétés unifamiliales ainsi que les « plex ». Par contre, pour la copropriété, les conditions du marché sont équilibrées. Ces deux tendances immobilières se maintiennent pour janvier 2018.

Lorsque le marché en est un de vendeurs, les acheteurs se trouvent souvent dans une situation où ils doivent agir rapidement afin de garder leur propriété « coup de cœur », car l’inventaire (les propriétés sur le marché) est inférieur à la demande.

La grille suivante montre que la région de Gatineau a le plus haut taux de variation avec une augmentation de 15 % des ventes par rapport au mois de décembre. Il est également notable qu’il y a eu une baisse importante, soit de -19 % des inscriptions comparativement au mois de décembre. Non seulement l’inventaire des propriétés est à la baisse et la demande est élevée pour la belle région de Gatineau, mais les mises en chantier ont diminué de 55 % comparativement au 4e trimestre de 2016. Nous allons surveiller de très près le marché de la région de Gatineau et effectuerons un compte rendu de la situation lors de notre prochain rapport des tendances immobilières RE/MAX Québec du mois de mars 2018.

Il est vrai qu’une baisse importante est remarquée pour Trois-Rivières, autant pour les ventes que les inscriptions. Toutefois, nous devons mentionner que pour le dernier trimestre (4e – 2017), nous avons constaté une hausse de 20 % par rapport à 2016. Néanmoins, nous garderons une veille sur les fluctuations à venir en Mauricie.

À noter également : la région de Québec montre un marché équilibré contrairement aux autres grandes régions du Québec.

 

JANVIER 2018

Source : Fédération des chambres immobilières du Québec, Statistique Canada et SCHL

 

PRIX MÉDIANS DES UNIFAMILIALES

Voici une liste par région des prix médians des propriétés unifamiliales à la fin du 4e trimestre de 2017. Les écarts dans une même région sont parfois considérables.

 

Région de Montréal

Données du 4e trimestre de 2017
Source : Fédération des chambres immobilières du Québec


Région de Gatineau

Données du 4e trimestre de 2017
Source : Fédération des chambres immobilières du Québec

 

Région de Sherbrooke

Données du 4e trimestre de 2017
Source : Fédération des chambres immobilières du Québec

 

Région de Trois-Rivières

Données du 4e trimestre de 2017
Source : Fédération des chambres immobilières du Québec

 

Région de Québec

Données du 4e trimestre de 2017
Source : Fédération des chambres immobilières du Québec


Région de Saguenay

Données du 4e trimestre de 2017
Source : Fédération des chambres immobilières du Québec
En conclusion, si vous souhaitez vendre votre propriété, le temps est venu de passer à l’action, car la demande est forte et l’offre est limitée. Communiquez avec votre courtier RE/MAX afin d’obtenir de la valeur marchande exacte de votre propriété.

 

 

Autres articles pouvant vous intéresser
Le marché immobilier va ralentir à court terme, mais…
VENDRE MAISON
Le marché immobilier va ralentir à court terme, mais…
29 octobre 2023

L’économiste Rishi Sondhi a expliqué que l’impact de la hausse des taux d’intérêt continuait de se faire sentir, ce qui fera probablement baisser les ventes et les prix de 10 % et 5 %, respectivement, d’ici la fin du premier trimestre de l’année prochaine, par rapport à leur niveau du troisième trimestre de 2023. La reprise prévue

Vente de maison, frais à prévoir
VENDRE MAISON
Vente de maison, frais à prévoir
24 septembre 2022

Avec le marché actuel, plusieurs propriétaires pensent pouvoir faire un gros coup d’argent lors de la vente de leur propriété. Bien qu’ils aient souvent raison, ils doivent prendre en compte tous les frais associés à cette étape pour bien évaluer les profits possibles. Les connaissez-vous ?    Vente de maison : l’un des frais à prévoir

Les ventes de logements ont connu leur pire mois de janvier depuis 2018
VENDRE MAISON
Les ventes de logements ont connu leur pire mois de janvier depuis 2018
4 février 2022

(Montréal) Les ventes de propriétés résidentielles dans le Grand Montréal ont chuté en janvier à un niveau que le marché n’avait pas vu depuis 2018, alors que le nombre d’habitations inscrites à la vente a reculé et que les prix ont grimpé en flèche Un total de 2836 propriétés ont changé de mains le mois dernier