Même dans la vingtaine ou dans la jeune trentaine, les premiers acheteurs ont intérêt à prévoir avec leur notaire ce qui se produira en cas de décès ou de séparation. Ils devront réfléchir, parfois pour la première fois de leur vie, à leur testament, à leur mandat d'inaptitude ou à une convention d'union de fait. Tour d'horizon.

Par MAUDE GELINAS